Karukera l'ile amérindienne

Les premiers amérindiens originaires du détroit de l'orénoque (actuel Venezuela) ont colonisés les petites antilles dès 3000 ans avant JC et ont perdurés jusqu'à l'arrivée des européens. Exterminès presque entièrement il en reste quelques descendant aujourd'hui sur l'ile de la Dominique.

En Guadeloupe au 3°siècles après JC arrivent les indiens Arawaks, peuple pacifique vivant de la cueillette et de la pèche. Les indiens Kalinagos, Caraïbes, Karibs ou Caribes arrivérent au VIII°siècle.

Au contraire des Arawaks c'est un peuple guerrier. Ils décimèrent presque entièrement les Arawaks. Cette thèse est cependant sujette à controverses. Ce sont les indiens Caribes qui nommérent la Guadeloupe l'ile Caloucaera (Karukera) signifiant « l’île aux belles eaux ». Le nom de « Caribes » leur a été définitivement attribué après l'arrivée des Européens dans le Nouveau monde. Mais ce peuple préfèrait l’appellation Kalinago plus proche de leur nom originel tel qu'il a été enregistré par le prêtre missionnaire français Raymond Breton au début du 17°siécle. Les hommes s'appelaient eux même Callinago et les femmes Calliponam. Ce sont des peuples guerriers redoutables. Ils vont conquérir toutes les petites Antilles en exterminant sur leur passage les premiers habitants connus des îles.

Suite au premier contact avec les Amérindiens, Christophe Colomb note dans son journal qu'on lui a rapporté l'existence : « Des hommes avec un seul œil, d'autres ayant des museaux de chien, se nourrissant de chair humaine : sitôt qu'ils en capturaient un ennemi, ils le décapitaient, buvaient son sang et ils lui coupaient la nature ». Il semble que ce soit le résultat de l'imagination des Européens. Ils vivaient dans des maisons appelées Carbet. Ils se nourrissaient de racines (ignames, patates douces,…), de Cassaves (sorte de manioc) et de pêche.
On a mis au jour leurs armes, leur vannerie et leur poterie de technique "colombien" (datées de 600 à 1500 environ) à Morel, à l'Anse à la Gourde et à Grande Anse.
Ce sont ces indiens Caraïbes, guerriers invincibles, et excellents navigateurs qui habitaient l’île lorsque Christophe Colomb débarqua pour la première fois en 1493, à Capesterre-Belles-Eaux.

De nombreux vestiges de leur présence seront trouvées et de nombreux pétroglyphes (gravures) sont toujours visibles essentiellement a Basse Terre dans les communes de 3 Rivières et de Baillifs. N'hésitez pas a visiter le parc des Roches Gravées à 3 Rivières proche de l'embarcadère pour les Saintes. Où bien aventurez vous dans le lit de la rivière du Plessis à Baillif. De nombreuses gravures s'y trouvent mais malheureusement bien discrètes. Plus faciles a trouver les gravures du sentier côtier de la grande pointe où se trouve une géocache !!! Ce sentier se trouve entre les bourgs de Bananiers et de 3 Rivières.

Pétroglyphes, Christophe Colomb, Descendant des indiens caraïbe (Ile de la Dominique)
Pétroglyphes, Christophe Colomb, Descendant des indiens caraïbe (Ile de la Dominique)
Pétroglyphes, Christophe Colomb, Descendant des indiens caraïbe (Ile de la Dominique)
Pétroglyphes, Christophe Colomb, Descendant des indiens caraïbe (Ile de la Dominique)
Pétroglyphes, Christophe Colomb, Descendant des indiens caraïbe (Ile de la Dominique)
Pétroglyphes, Christophe Colomb, Descendant des indiens caraïbe (Ile de la Dominique)
Pétroglyphes, Christophe Colomb, Descendant des indiens caraïbe (Ile de la Dominique)
Pétroglyphes, Christophe Colomb, Descendant des indiens caraïbe (Ile de la Dominique)

Pétroglyphes, Christophe Colomb, Descendant des indiens caraïbe (Ile de la Dominique)

Grâce au relief de la Dominique le peuple Caraïbe put se cacher des forces européennes. De nos jours, au nord-est de l'île, ils disposent d'un petit territoire de 15 km², donné par la Couronne britannique en 1903. Il ne subsiste plus qu'environ 3 000 caraïbes. En juillet 2003, ils ont fêté la journée du centenaire de leur territoire (100 Years of Territory). Ils élisent leur propre chef, qui était en 2009 Garnet Joseph. Ils seraient les derniers représentants du peuple originel, cependant des mariages sont célébrés avec la population locale.

Il existe également quelques centaines de Caraïbes à Trinidad, un nombre indéterminé à Saint Vincent. D'autres communautés existent en Amérique du Sud, au Venezuela, en Colombie, au Bresil, en Guyane Française, au Guyana et au Surinam.

Karukera l'ile amérindienne
Tag(s) : #Histoire, #Amerindien

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :