Statue près du kiosque
Statue près du kiosque

En 1635, partie de Saint-Christophe-et-Niévès, une expédition cherchait un lieu d'implantation durable à la Guadeloupe. L'opération est confiée à Charles Liènard de l'Olive et à Jean du Plessis d'Ossonville, qui s'associent à 4 missionnaires et 550 colons. Le débarquement se fait le 28 juin 1635, à la Pointe Allègre, bien loin de Basse-Terre même. C'est la famine qui fait venir la troupe vers le sud, dans les environs de l'actuelle commune de Vieux-Fort au début de l'année 1636. Les rapports entre Amérindiens et colons se dégradent assez vite ; L'Olive entame alors une guerre meurtrière contre les locaux. En 1660, un traité les contraint à se retirer en Dominique et à Saint-Vincent. La guerre obligea à bâtir un fort, aujourd'hui Fort Olive à Vieux-Fort. En 1640, Aubert succède à L'Olive au gouvernement de l'île, et très vite il délaisse le site pour s'installer sur la rive gauche du Galion, ce qui correspond à l'actuelle marina de Gourbeyre. En 1643, Charles Houël, remplace Aubert et en 1649, il délaisse le site de la marina pour la rive droite du Galion et y bâtit un fort. Des religieux élèvent la première église, aujourd'hui l'église Notre-Dame du Mont-Carmel, peu de temps après et la ville s'organise autour de la chapelle, et ce depuis le fort jusqu'à la rivière aux Herbes. Basse-terre est née.

Le kiosque
Le kiosque

Chef lieu de la Guadeloupe, Basse -Terre est nommée ainsi en fonction du vocabulaire marin désignant une terre protégée des vents. Située aux pieds de la Soufrière, la ville a connu une histoire très riche. En 1643, Charles Houël, gouverneur et sénéchal de la Guadeloupe, achète ces terres à la Compagnie des Isles d’Amérique. En 1650 il construit alors le fort et déplace la population sur la rive droite de la rivière qui la traverse (Le Galion). En 1702 après la fondation de la ville, les anglais l’incendient et l’occupent pendant sept ans ce qui entraine le développement de Pointe à Pitre. C’est en 1802 que le Colonel Delgrès protègera la ville face au Général Richepance venu pour rétablir l’esclavage. Après de multiples combats Delgrès capitule et meurt en héros. Basse-Terre connait alors un réel déclin et la Seconde Guerre Mondiale ne fait que renforcer cette position. En 1976 l’éruption de la Soufrière entraine l’évacuation de la ville. Aujourd’hui classée ville d’art et d’histoire elle est une bonne représentation de l’architecture créole depuis l’arrivée des premiers colons, sa cathédrale dédiée à Notre dame de Guadeloupe est l’une des plus ancienne de l’archipel. En pleine mutation, elle offre aujourd’hui une image plus contemporaine !

Ville de Basse Terre
Ville de Basse Terre
Ville de Basse Terre
Ville de Basse Terre
Ville de Basse Terre

Ville de Basse Terre

Une jolie promenade a été aménagée sur le bord de mer. Les joggueurs et les promeneurs aiment s'y retrouver.

Venez chercher la géocache qui s'y trouve.

Pour accéder au listing cliquez ici: GC4TQDK Le littoral de Basse Terre

Indice supplémentaire: sous des pierres proche du gros tuyau

La promenade de Basse Terre

Tag(s) : #Geocache, #Basse Terre

Partager cet article

Repost 0