Domaine de Severin
Domaine de Severin

Le domaine appartient depuis 1928 à la famille Marsolle. On retrouve des Marsolle (qui seraient d'origine charentaise) dès le début de l'arrivée des français dans l'île. Au début ce domaine s'appelait HABITATION Bellevue. Dans les années 1800 Monsieur Séverin acquiert le Domaine qui gardera son nom.

C'est à l'époque une parmi les nombreuses sucrottes de l'île. Elle fabrique des pains de sucre brut, expédiés en Métropole pour y être raffinés. Le Domaine a été ensuite une conserverie d'ananas pendant plusieurs années. Et c'est en 1928, qu'Henri Marsolle originaire de Bouillante sur la côte sous le vent, rachète le Domaine à sa tante Madame Beauvarlet qui l'avait acquis du vicomte NOVION de TOURCOING en 1920.

En 1966, son fils Joseph Marsolle acquit à son tour l'exploitation et consacra toute sa passion à la qualité de la production, accompagné dans cette tâche par son frère Edouard. L'important potentiel de développement, notamment à l'exportation, conduisit Joseph Marsolle et son épouse May à mettre en place une politique commerciale adaptée. L'entreprise est aujourd'hui gérée par ses trois fils : José, Pascal et Thierry.

Le Rhum, l'Habitation, Le petit trainLe Rhum, l'Habitation, Le petit trainLe Rhum, l'Habitation, Le petit train

Le Rhum, l'Habitation, Le petit train

Rhums Severin
Rhums Severin

May Marsolle consacra dès les années 80 toute son énergie, aux côtés de Joseph, au développement touristique du Domaine. Outre la création de la gamme de punchs et cocktails qui répondait à une demande croissante des consommateurs, le Domaine se dota de plusieurs atouts qui conjuguent efficacement l'activité de production avec sa vocation touristique, pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Le petit train permet de profiter de magnifiques points de vue, mais aussi de découvrir l'élevage de ouassous (commercialisés par le Domaine), les plantations de canne et d'ananas, l'élaboration du rhum et les fabriques d'épices.

Quant à la boutique, véritable caverne d'Alibaba pour amateurs de spécialités locales, elle représente une part importante du chiffre d'affaires réalisé par le Domaine.

Ancien moulin à eau

Ancien moulin à eau

Distillerie Séverin

Symbole du Domaine, la célèbre roue à aubes continue aujourd'hui d'entraîner les deux moulins. Cette roue est actionnée par l'eau coulant de la grande rivière à Goyaves par un canal de 3 km de long construit à l'époque du Père Labat. Gage d'authenticité certes, volonté aussi de maintenir en vie notre patrimoine puisque Séverin est la seule distillerie des Antilles Françaises à fonctionner ainsi.

Chaque année sont broyées 2000 à 2500 tonnes de cannes qui proviennent des exploitations du Nord Basse-Terre. Les étapes de la fabrication, fermentation, distillation qui font la qualité de ce rhum parfumé, sont rigoureusement respectées, et les 20 employés qui travaillent pour l'entreprise ont tous conscience qu'ils sont les garants du prestige des nombreux produits qui sont ici commercialisés. Reconnaissance de ce sérieux de fabrication, Séverin obtient dès 1960 le label « Qualité française » pour l'excellence de ses produits et s'est vu régulièrement décerner la médaille du Concours Général Agricole de Paris.

Aujourd'hui, le Domaine, qui commercialise 30% de sa production à l'exportation, continue grâce à une très bonne maîtrise des méthodes de fabrication et à une stratégie commerciale pointue, à développer sa production sur le site pour offrir aux consommateurs un large choix : rhums blancs (50 et 55°), rhums vieillis en fût de chêne, punchs aux fruits naturels, gamme d'épices « Dame Besson », dont la célèbre sauce antillaise et la sauce créoline, gamme de sauces « Spice Créole Food » (sauce créole, pimentine, habanero etc.) ainsi que les épices liquides et les accras de morue en poudre, et plusieurs nouveaux produits prochainement lancés sur le marché.

(source: http://www.severinrhum.com/)

Distillerie Séverin

Tag(s) : #Basse Terre, #Distillerie, #Sainte Rose, #Tradition

Partager cet article

Repost 0